Malgré un contexte compliqué, la Ville et les associations ciotadennes se mobilisent pour continuer à proposer des activités sportives à la population, dans le respect des règles sanitaires et des mesures annoncées par le Gouvernement.

Au même titre que l’école, l’emploi ou la culture, le sport est lourdement impacté par la crise sanitaire. Mais il représente à la fois un enjeu et un symbole. Un enjeu de santé, de bien-être, d'éducation, de cohésion sociale mais aussi un symbole de liberté. C’est pourquoi en cette période particulière, la Ville de La Ciotat à travers sa Direction des Sports et du Nautisme a souhaité soutenir et accompagner le tissu associatif sportif pour proposer des solutions alternatives de lieux et de pratiques car s’adonner à une activité physique reste possible sous certaines conditions. Quels sports peut-on pratiquer à La Ciotat ? Le point sur les activités autorisées, celles qui sont à l’arrêt et celles qui doivent être adaptées.

data-mce-href="https://youtu.be/U-p7razo3cM">https://youtu.be/U-p7razo3cM

 

Restrictions et interdictions en espace clos

Les nouvelles mesures gouvernementales annoncées fin janvier ne concernent  pas le sport. Même s’il n’y a pas eu de nouvelles restrictions, les allègements espérés fin janvier n’auront pas lieu. Les gymnases et équipements sportifs clos demeurent fermés. Concernant les sports collectifs et sports de contact, impossible de reprendre «normalement» son activité. En effet, même si les restrictions ne sont pas toujours des interdictions, les clubs doivent proposer un panel d’activités alternatives compatibles avec les règles sanitaires imposées (principalement basées sur le respect de la distanciation physique) qui permettra une reprise progressive et adaptée de l’entraînement. Pour les sports en piscine, seul le public dit prioritaire est autorisé (sportifs professionnels ou de haut niveau, personnes présentant un handicap reconnu par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), personnes en affection de longue durée sur présentation d’un certificat médical adapté, personnes en formation continue). 

Il faut donc s’adapter, comme le fait le Kodokan ciotaden en maintenant les entraînements en extérieur : «La priorité est de garder le lien avec nos licenciés, alors on s’adapte, indique Yves Demelas, responsable du club, on propose des activités sans contact et sans adversaire, fondées sur la remise en forme, le travail technique ou des jeux pour les plus jeunes, conformément au respect des consignes sanitaires, en limitant les effectifs et en maintenant la distanciation physique». Les plus jeunes ont rendez-vous deux fois par semaine, les mercredis et samedis sur l’aire sablée des Capucins : «C’est un espace protégé dans lequel on peut faire du renforcement physique et travailler les chutes sans risques». Les plus grands et les adultes poursuivent quant à eux les entraînements au parc du Domaine de la Tour ou au stade Virebelle. En revanche, les pratiques du shadow, de kata et les arts martiaux traditionnels ou chorégraphiés, comme toutes les autres formes alternatives qui respectent l’interdiction de contact, sont autorisées. Dans tous les cas, l’ensemble des activités proposées ne peuvent se dérouler dans des espaces clos ni déroger au respect des 4 m² minimum de distanciation physique par pratiquant en statique, ou deux mètres entre chaque sportif en dynamique. De nombreux clubs, qui en «temps normal» pratiquent en intérieur, s’adaptent en extériorisant leur activité : l’ACC Hand, Box and Fit, proposent des séances de renforcement musculaire sur le stade de Virebelle ; Gym La Ciotat, Idéal Forms et L’écoute du silence font de même au Parc du Domaine de la Tour ; le Judo Club Ciotaden et l’école de Taekwondo proposent, quant à eux, leurs activités alternatives sur les plateaux sportifs du complexe Étienne-Masse.

Le sport en intérieur prend l’air

Le sport en extérieur sous conditions

Au contraire des pratiques en lieu clos, les sports individuels et collectifs de plein air sont autorisés mais conditionnés au respect des protocoles sanitaires en vigueur. Il est ainsi toujours possible d’aller taper la balle sur les courts ciotadens, sans distinction d’âge et conditions de jeu, les parties en double et les cours collectifs encadrés restant autorisés. Toutefois, les gestes barrières et la règle de distanciation de deux mètres pendant le jeu doivent être respectés. Le football et le rugby peuvent eux aussi se poursuivre mais les contraintes impactent un peu plus le déroulement du jeu. Car si l’utilisation du ballon est possible, les contacts entre les pratiquants sont exclus, y compris pour les mineurs, même s’il leur est permis de pratiquer à plus de six lorsque l’activité est encadrée par un éducateur sportif diplômé. Cette mesure ne concerne pas les adultes, pour lesquels le retour aux entraînements n’est pour l’instant pas prévu. Que ce soit pour le tennis, le football ou le rugby, les compétitions et rencontres interclubs demeurent proscrites, sous quelque forme que ce soit. Sur la Base nautique municipale, les clubs s’adaptent aussi : le GPES et la Société nautique proposent des activités avec un protocole sanitaire renforcé, dicté par leur Fédération respective. 

Dans les écoles ciotadennes, les activités physiques et sportives sont autorisées en extérieur et assurées par les Éducateurs Territoriaux des Activités Physiques et Sportives de La Ville (ETAPS) durant les temps scolaires et périscolaires. Les enfants peuvent ainsi pratiquer le vélo, le roller ou encore des parcours de cross training. Les seniors sont eux aussi de la partie, puisqu’ils sont très nombreux à suivre les cours proposés en visio par une ETAPS via le Centre municipal Marius-Deidier. La Base nautique municipale reste, quant à elle, ouverte aux horaires habituels et les «Dimanches détente» sont toujours programmés au Parc du Domaine de la Tour. En revanche, la voile scolaire ou encore les «Mercredis sports» pour les plus jeunes sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Côté sports d’hiver, la fermeture des stations de ski a entraîné l’annulation du stage de ski à Praz-sur-Arly. «Malgré ce contexte compliqué et contraignant, La Ville continue de travailler à l’organisation des manifestations sportives programmées à l’année, comme par exemple La Nuit des Crêtes, le Kids Athlé, la Fête des Sports et du Nautisme ou encore la Journée du Yoga. L’activité physique est vitale contre les virus, les cancers, les pertes intellectuelles et morales, les risques cardio-vasculaires… reconnus par les plus grands experts mondiaux, explique Richard Molines, conseiller municipal délégué au Sport, aux Activités nautiques et aux Affaires maritimes et portuaires. La municipalité et les associations ciotadennes ont toujours œuvré et continuent encore plus aujourd’hui, malgré les difficultés, à promouvoir et à faire vivre le sport dans notre commune.». Ces événements, maintenus tant que possible, restent bien sûr soumis aux autorisations officielles.

La municipalité toujours au travail

Sport libre et sport santé, les mieux lotis

Les férus de cyclisme, de jogging, de trail ou de randonnée sont finalement les mieux lotis en cette période de restriction sanitaire. L’ensemble des espaces, aires et workout ciotadens sont en effet accessibles. Et cela tombe bien, car La Ville a récemment modernisé ses nombreuses infrastructures sportives. Au-delà des licenciés et des clubs, les ciotadens peuvent pratiquer une activité physique et sportive régulière grâce à l’aménagement un peu partout dans la ville d’espaces et d’équipements servant à la pratique libre. Le Parc du Domaine de la Tour fait partie des espaces les mieux adaptés avec ses nombreuses aires sportives, dont un vaste espace de street workout. La voie douce, dont la 2e tranche récemment inaugurée vient compléter un parcours de plus de 5 km, permet une multitude de pratiques allant de la marche, au vélo, en passant par le renforcement musculaire. Et pour ceux qui préfèrent se dépenser en bord de mer, la promenade Mulet qui se prolonge avenue Wilson offre les mêmes possibilités. La mer justement ou plus précisément le patrimoine naturel ciotaden, offre d’autres possibilités que ce soit en colline ou dans l’eau. La randonnée pédestre, le trail ou encore le paddle font partie des activités les plus prisées. En toute liberté, ou presque. 

La Ville donne la possibilité à ses habitants de pratiquer une activité physique et sportive régulière grâce à l’aménagement d’espaces et d’équipements servant à la pratique libre, non fédérée. Fidèle à son statut de ville sportive, La Ciotat replace le sport et surtout l’activité physique à l’échelle de l’espace public en proposant des aménagements spécifiques un peu partout dans la ville. La municipalité répond ainsi à une diversité des pratiques des Ciotadens en recherche de formes plus souples, plus accessibles que dans les équipements traditionnels, intégrant notamment le rapport à la nature et à la santé.

Le Parc du Domaine de la Tour 

Le Parc du Domaine de la Tour propose de nombreuses aires sportives. On y trouve un parcours de running de 1,4 km, un skate-park, deux terrains de pétanque, des sites sportifs composés d’un terrain de beach volley, d’une aire de slackline et d’une grande zone multisport de 450 m². Ouvert toute la journée de 8h à 18h du 1er octobre au 31 mars et de 7h à 21h du 1er avril au 30 septembre, c’est l’endroit idéal pour la pratique du sport libre en famille. Le parc accueille également, tout au long de l’année et hors vacances scolaires, les «Dimanches détente», rendez-vous des activités dites de «bien-être» avec des séances de yoga et méditation, de Taï Chi, de Qi Gong, de marche nordique ou encore d’éveil musculaire. Il suffit de se rendre directement au parc pour s’inscrire sur place afin de pratiquer librement et gratuitement.

La voie douce 

parcours bucolique adapté aux marcheurs, cyclistes et férus de roller, la voie douce et ses 5 km constituent un lieu idoine pour la pratique du sport libre. Sa deuxième tranche récemment inaugurée offre notamment une slackline et des modules de renforcement musculaire. Simple promenade ou véritable parcours de santé, chacun y trouvera son compte. 

Le littoral et les chemins de randonnée

À La Ciotat, le sport pénètre la ville dans toutes ses dimensions, et notamment le long du littoral. De la promenade Mulet à l’avenue Wilson qui longe les plages, on trouve des modules de renforcement musculaire, une piste cyclable et une aire sablée aux Capucins pour pratiquer le beach volley, le beach soccer ou encore le sandball et le beach badminton. Le patrimoine local, c’est aussi la mer, avec la multitude d’activités et de sports nautiques qui peuvent être pratiqués. Kayak de mer, paddle, surf ou encore plongée sous-marine comptent parmi la multitude d’activités nautiques accessibles. Porte d’entrée du Parc National des Calanques, La Ciotat regorge de sentiers et chemins de randonnée, des plus accessibles aux plus relevés. Les amateurs de randonnée en pleine nature ou de trail peuvent s’adonner à leur pratique autour du Bec de l’Aigle, du Cap Canaille, de la route des Crêtes ou encore du Sémaphore.

Faites le lien ...