Site Officiel de la Ville de La Ciotat

«Rendre son attrait au Vieux-La Ciotat est un objectif essentiel» pour le maire de La Ciotat, Patrick Boré. Cela passe par exemple par la création d’espaces verts, l’installation d’un mobilier urbain et d’une lumière choisis avec soin. Un chantier municipal axé notamment sur l’ancienne porte de Cassis qui s’ouvre sur la place Esquiros, la Chapelle Sainte-Anne ainsi que sur les rues Maréchal Joffre, et des Frères Blanchard.

 

«Donner envie, c’est bien, mais recréer du passage c’est mieux» poursuit l’édile. Les travaux programmés en 2018 permettront à tous de profiter de ces espaces embellis en améliorant l’accessibilité au centre ancien. Cela passe par l’achèvement de la piétonisation du Vieux-La Ciotat, ainsi que par l’extension des zones de circulation partagée grâce aux travaux de réfection du cheminement Victor-Hugo, Jean-Jaurès, Maquisards, colonel Ducas, Chapelle des Pénitents bleus. Ce chantier métropolitain permettra de faciliter le lien entre le Vieux-La Ciotat et le reste de la ville en créant des espaces publics mixtes.Les zones à 30 km/h vont donc être développées, et la liaison avec la Voie douce d’un côté et le bord de mer de l’autre conduiront agréablement en cœur de ville.

Afin d’accompagner ce désenclavement, la Ville crée d’ores-et-déjà une quarantaine de places de stationnement gratuit limité à une heure supplémentaires sur le pourtour de la place Évariste-Gras. Leur nombre total sera ainsi porté à une centaine à proximité immédiate du centre-ville. Il sera ainsi de plus en plus aisé de faire une course, une démarche administrative ou de participer à une activité associative dans le Vieux-La Ciotat.

POUR PLUS D’INFOS SUR LA REQUALIFICATION DU VIEUX LA CIOTAT :
LES ATELIERS DU VIEUX LA CIOTAT,
7 IMPASSE GAMET, TEL. 04 95 09 52 08

 

DEUX ARTISTES AYANT RÉPONDU À L’APPEL À PROJETS VONT S’INSTALLER PROCHAINEMENT DANS DES LOCAUX MIS À DISPOSITION À TARIF PRÉFÉRENTIEL PAR LA VILLE DANS LE CENTRE ANCIEN.
Leurs candidatures ont été retenues pour leur statut de créateur ou artisan mais surtout pour leur envie de partager leur savoir-faire et de s’impliquer dans la vie locale. L’une, Agatha, est peintre ; l’autre, Soledad, conjugue ses talents de tapisserie et de sellerie pour créer des meubles et éléments d’intérieur uniques. Les deux vont bientôt entrer dans leurs nouveaux locaux, Agatha en haut de la rue des Poilus et Soledad rue Gueymard. «La Ville a acquis des pieds d’immeubles sans repreneur dans le centre ancien», explique Richard Latière, conseiller municipal délégué au Projet coeur de ville. Plutôt que des devantures vides, la municipalité a souhaité mettre ces espaces à la disposition de ces artisans et artistes dans le cadre de convention de droit privé.Moyennant un loyer mensuel modeste, et l’engagement, bien entendu, d’une ouverture pendant des plages horaires garantissant la rencontre avec le public.  «Nous avons reçu sept candidatures sérieuses et étayées, et des entretiens ont eu lieu aux Ateliers du Vieux La Ciotat. Les suivants sont maintenant sur une liste d’attente» se félicite Gavino Briscas, adjoint au maire délégué au Commerce et à l’Artisanat. La municipalité est en recherche d’autres locaux pour y installer un tailleur de pierres, un potier d’art, un menuisier, mais aussi un collectif d’artistes (peintre, graveur, illustrateur). Pour la réussite de ce projet, la Ville consacre 700 000 €. Au-delà du loyer attractif, le dispositif est intéressant pour ces artistes qui peuvent associer un showroom à leur atelier et ainsi mettre en valeur leur travail en direct.

Faites le lien ...