Le Préfet de Région a donné un avis favorable à la demande formulée par le Maire de La Ciotat concernant l'accès à la mer sous certaines conditions.
Plages dynamiques Grande plage (et secteur Saint Jean) et plage Lumière uniquement(accès à la mer ouvert de 8h à 20h) :
L'accès à la mer est matérialisé depuis la promenade au travers de corridors ne permettant pas de se rendre ailleurs que dans l'eau. Tout autre accès est interdit.
La plage, la rive et les deux mises à l'eau, doivent être uniquement un lieu de passage pour regagner l'eau.
Pas de stationnement durablement sur le lieu de pratique sans être « actif ».
Pas de regroupement. Pas de contact avec des équipements communs.
Equipement préférentiellement sur l'espace public (de préférence les parkings) à l'exclusion des vestiaires d'une structure publique ou privée, et uniquement sur le temps nécessaire. Concerne également les 2 roues et les parkings dédiés.
Pratique recommandée avec son propre matériel.
Toute activité se passe dans l'eau.
Respect des règles de distanciation entre pratiquants (2 mètres pour la promenade en bord de plage et la marche nordique), notamment renforcées par des règles de pratique favorisant un seul pratiquant et un tour de passage respectueux pour la prise de vague, le départ en planche à voile...
La surveillance de baignade est assurée par les Maitres Nageurs Sauveteurs municipaux depuis le poste de secours de la plage Lumière exclusivement.
Activités nautiques et navigation :
- Les activités nautiques et la navigation sont autorisées, sous réserve de la limite de 10 personnes par navire ou embarcation et du respect des mesures d'hygiène et de distanciation sociale, au départ des ports et cales de mise à l'eau, y compris dans l'aire maritime du Parc national des Calanques.
- Pour autant l'accès à l'Île verte reste interdit.
- Les activités des clubs de plongée sous-marine et la location de navires de plaisance peuvent également reprendre avec les mêmes contraintes que les autres activités.
- Il est notamment interdit de mouiller, de mettre à l'eau des embarcations ou de pratiquer la plongée sous-marine dans une bande maritime de 500 mètres à compter du rivage au droit des plages qui demeurent interdites au public.
La Préfecture rappelle qu'il s'agit de mesures dérogatoires et précaires et réitère son appel à la responsabilité et au civisme de l'ensemble de la population des Bouches-du-Rhône pour éviter toute reprise de l'épidémie: en cas de non-respect, ces dérogations seront abrogées et les plages fermées.
En cas de violation des mesures prévues, pour une contravention de 4ème classe, l'amende est de 135€ et alourdie en cas de récidive.

Cliquez ici pour consulter la vidéo !

Faites le lien ...