La semaine dernière 46 balises maritimes ont été mises en place et rattachées aux nouveaux ancrages écologiques.
Ce dispositif innovant permet de se substituer aux traditionnels corps-morts, évitant ainsi que ces derniers se fassent traîner sur les fonds marins par le courant et dégradent l’herbier.
Invisible en surface, ces aménagements permettent une meilleure protection des fonds marins de notre littoral.
La ville, en sa qualité d’opérateur Natura 2000, coordonne ce projet qui a fait l’objet d une aide financière de l’Agence Française de la Biodiversité.
La posidonie, véritable poumon marin, se verra ainsi préservée.

Cliquez ici pour voir la vidéo.

Faites le lien ...