Après avoir connu une courte phase d'arrêt au printemps dernier, les grands travaux du site naval ont repris.

Si le confinement du printemps dernier a sensiblement impacté les grands travaux en cours dans la ville, les chantiers navals n’ont pas fait exception. Mais cette période a pu être mise à profit pour peaufiner différents aspects des deux grands projets visant à donner une nouvelle dimension au site : le projet Atlas et le Village d’entreprises. Car pour des travaux d’une telle dimension, les études d’impact environnemental et de gestion des risques sont primordiales. Pour autant, qu’il s’agisse de pollution de l’air, de l’eau, ou encore d’impacts sur la biodiversité, rien n’a été laissé au hasard, faisant de ce chantier d’envergure un modèle du genre.

De premières livraisons en 2021 :

«De nombreuses phases du projet ATLAS-4300t vont se concrétiser avant la fin de cette année, assure Jean Yves Saussol, directeur du site. Les terrassements et la destruction des parties en béton seront terminés, comme le creusement d’une fosse dans la roche, un trou de plus de 100 mètres de long sur 20 de large et 11 mètres de profondeur dans lequel viendra se loger le mécanisme de l’ascenseur à bateaux».

À ces travaux, s’ajoute aussi la conception d’un système de réseaux hautement complexe, constituant à lui-seul un énorme et délicat chantier. Toutefois, si les délais de livraison devraient être globalement respectés, avec un aboutissement prévu pour l’été 2022, quelques incertitudes demeurent encore au regard de la crise sanitaire.

À titre d’exemple, l’assemblage des différents éléments constitutifs de l’ascenseur comme les treuils, les chaînes et les parties de la plateforme de levage doit être réalisé à La Ciotat d’ici fin 2021. Mais ces pièces sont fabriquées pour partie en France, pour partie en Belgique et pour partie en Californie, et une parfaite synchronisation des processus de production doit être respectée alors même que la crise sanitaire impacte les différents pays de manière décalée. La Ciotat Shipyards espère donc que rien ne viendra de nouveau entraver l’avancée des différents chantiers. En bordure de l’avenue des Calanques et de l’avenue Victor-Giraud, les opérations d’aménagement ont également repris après une interruption d’un mois, le temps que la maîtrise d’oeuvre et les entreprises de travaux mettent en place les protocoles liés à la situation sanitaire.

Désormais, le Village Yachting commence à prendre forme : la dépollution de la zone est terminée, comme le terrassement, la mise à niveau des sols et la réalisation des fondations. Le bâtiment «A» commence déjà à sortir de terre pour une livraison prévue en janvier 2021. Au total, les 8000 m² seront prêts avant l’été prochain à accueillir une vingtaine d’entreprises industrielles spécialisées dans divers métiers liés à la rénovation de grands yachts. 

E.T

Source : Magazine municipal - octobre 2020

 

Faites le lien ...