Le réseau national d’entrepreneurs réservé aux femmes, «Bouge ta boîte», s’est installé il y a quelques mois à La Ciotat. Explications.

"Bouge ta boîte", vous connaissez ? Non, ce n’est pas un centre de fitness, ni une émission de télé pour gagner de l’argent. «Bouge ta boîte», c’est un réseau d'entrepreneuses national réservé aux femmes. Et à La Ciotat, c’est Sabrina Alongi qui a créé son cercle.

À 32 ans, la Ciotadenne dirige une agence de communication digitale et dispense également des formations à destination des étudiants et indépendants. Mais pour se développer et grandir, la jeune femme ressentait le besoin d’être épaulée. D’où l’idée de lancer «Bouge ta boîte» sur son territoire.

En juillet, elle passe à l’action et ce sont désormais 11 femmes (ou plutôt «bougeuses») qui forment le réseau. Une secrétaire, une thérapeute, une décoratrice... «La seule règle c’est qu’un même métier ne soit représenté qu’une fois, explique Sabrina Alongi. Le cercle peut aller jusqu’à 25 personnes pour que cela reste gérable». Tous les quinze jours, une réunion se tient à l’espace de coworking Nikau, mis à disposition gracieusement par sa responsable. «Elle dure 1h30 chrono et chacune a le même temps de parole. On définit des objectifs, on expose des problématiques et toutes apportons notre expérience». Dans le cercle, pas de chef, ni de leader. La «boosteuse» change tous les six mois sans élection. Pour Sabrina Alongi, ce réseau féminin manquait à La Ciotat.

«Il faut défendre les femmes qui entreprennent, assure-t-elle. Dans un réseau mixte, elles sont moins mises en avant. Dans «Bouge ta boîte», elles sont décomplexées notamment par rapport à l’argent. On doit pouvoir s’assumer en tant que chef d’entreprise. On ressent une énergie».

Pour intégrer le cercle ciotaden et bénéficier de tous les avantages du réseau national, notamment en termes de visibilité, il faut payer une cotisation. Et à en croire Sabrina, le retour sur investissement est assuré grâce aux contacts noués et aux conseils reçus.

P.Bru

Source : Magazine municipal - Décembre 2020

Faites le lien ...