La Ville a souhaité la création d'une Zone d’accueil de public en forêt (ZAPEF) sur l’île Verte, pour réglementer son accessibilité en cas d’incendie.

L'île Verte est un joyau d’une douzaine d’hectares déposé sur l’eau à un demi-kilomètre au large du site naval ciotaden. Les pins d’Alep qui la composent majoritairement offrent un panorama splendide que locaux et touristes se régalent de découvrir à travers son sentier dès que les beaux jours arrivent.

Tous y accèdent par le débarcadère situé sur la calanque Saint-Pierre où se trouve la plage de galets et un restaurant qui fait office d’accueil et de lieu d’information. Acquise en 1963 par le Département, l’île Verte est intégrée au Parc national des Calanques depuis 2012. Pour en assurer la sécurité, la Ville a souhaité la création d'une Zone d’accueil de public en forêt (ZAPEF).

Une convention a donc été signée entre la commune, le Département et les exploitants du restaurant et de la liaison maritime. Chaque partie a des obligations et connaît les moyens mis en place pour la gestion des incendies. Cette convention, d’une durée de trois ans, permettra de mieux coordonner les actions des différents partenaires. La ZAPEF, placée sous la responsabilité de la commune qui devra en assurer le débroussaillement, permet en période de risque rouge «incendie» de garder une possibilité d’accès au périmètre de la plage (290 m²) limitée à 260 personnes, ainsi qu’une capacité d’accueil limitée au restaurant. Bien entendu, en cas de situation de risque extrême, l’île pourra être déclarée inaccessible. Les agents du Département et la police municipale en assureront la surveillance. Dans le même temps, les exploitants devront prendre connaissance quotidiennement du risque de feux de forêts. C’est également eux qui afficheront une signalétique «débarquement interdit» si la capacité d’accueil de l’île est atteinte.

«On a noté une hyper fréquentation sur l’île Verte durant le confinement. Et elle n’est pas protégée comme il le faudrait, indique le conseiller municipal délégué à l’Environnement. C’est un sujet d’inquiétude pour les Ciotadens. Certains voudraient interdire formellement l’accès, alors que d’autres souhaitent l’ouvrir encore plus. Notre île Verte, on y tient. Alors il faut en prendre soin !».

P.Bru

Source : Magazine Municipal - Février 2021

Faites le lien ...