Exposition «Souvenirs, souvenirs années 70-77» - Garabed GARABEDIAN

Du ven. 2 au sam. 31 juillet

Exposition 

«Souvenirs, souvenirs années 70-77». Chapelle des Pénitents bleus. Du mardi au samedi de 10h à 13h et de 17h à 21h (fermé le mer. 14/07). 

Office du tourisme, Médiathèque (24h sur 24h pour l’exposition extérieure côté bd de la République) et Maison de la construction navale (selon les heures d’ouverture des lieux).

Suite au succès des précédentes expositions, la nouvelle rétrospective Souvenirs, Souvenirs fera revivre les années 1970 à 1977 au travers de 200 clichés répartis sur plusieurs lieux : la chapelle des Pénitents Bleus, la Maison de la Construction Navale, l'Office de Tourisme et la Médiathèque Simone Veil. Des scènes de la vie locale, de vacances d'été ou des chantiers navals, permettront aux Ciotadens et aux touristes de découvrir La Ciotat d'autrefois..

Entrée gratuite

Service des Archives 04 42 08 88 56

Service de la Culture 04 42 83 89 35

Médiathèque Simone-Veil 04 42 32 70 60

 

Biographie : Garabed GARABEDIAN
Garabed GARABEDIAN, est né à La Ciotat le 3 juillet 1927. Il est issu d’une famille d’origine arménienne implantée en notre ville au début des années 20 qui a donné 10 enfants à La Ciotat, et qui continue encore aujourd’hui à faire souche. Après avoir appris la profession de tailleur chez Virgile Pastorino, Garabed s’engage dans la Marine pour 3 ans et visite le monde (1948-1951).

Revenu dans sa région en 1952, il travaille pour le photographe Louis Sciarli en réalisant des reportages thématiques ou des clichés sur les plages en période estivale et fait développer ses clichés au Studio Gavard.

Fraîchement marié à Rose Hagopian, il ouvre en février 1955 son propre studio au 73 rue des Poilus, et devient alors un des photographes incontournables de la ville.
Il photographie tous les évènements marquants : fêtes de famille (baptêmes, mariages, com- munions...), cérémonies publiques, faits divers dont certains d’entre nous se souviennent encore... Il publie aussi dans la presse locale pour le quotidien le Provençal. Il quitte ensuite La Ciotat avec sa famille pour les États-Unis et ouvre une boulangerie-pâtisserie en Floride.

Revenu dans sa ville en 1991, il décède malheureusement l’année suivante.
Son épouse Rose a conservé précieusement la plupart des négatifs. Plus tard, elle a pris, en accord avec les frère et sœurs de Garabed, l’heureuse initiative d’en faire don à la Ville.
De là, un travail de numérisation des clichés a pu être entrepris par le service des Archives de la Ville qui a alors découvert le travail quotidien de ce photographe infatigable, témoin de tranches de vie de centaines de Ciotadens, ainsi que l’évolution architecturale de La Ciotat.

En 2015, une première exposition est née proposant une sélection de photographies des années 1953, 1954, 1955. Suite au succès rencontré, il a été présenté chaque année un opus supplé- mentaire. Aujourd’hui le dernier volet de la saga « Souvenirs, Souvenirs... » va vous permettre de vous replonger dans la Ciotat des années 1970 et plus exactement de celles de 1970 à 1977. Cette exposition sera l’occasion pour chacun de s’évader et de redécouvrir La Ciotat, après ces mois de pandémie qui ont mis chacun de nous à rude épreuve.

 

Informations supplémentaires

  • Organisateur: 1
  • Personne à contacter: 1

Faites le lien ...