Aujourd'hui

Mise en service de la grande forme : le site accueille déjà plus de 600 yachts par an pour des opérations de maintenance. Un équipement qui permet d’accueillir désormais des unités jusqu’à 200 m.

Demain

Le Conseil d’administration de La Ciotat Shipyards a voté à l’unanimité le plan de financement du nouvel ascenseur à bateaux de 4.000 tonnes permettant de lever des méga yachts de 130 mètres. Associé au développement en cours de 10.000 M2 de locaux visant à recevoir des entreprises sur la zone dite « des calanques », ce nouvel outil permettra la création de près de 800 emplois à l’horizon 2022.

Objectif : 800 emplois supplémentaires.

Suivez toute l'actualité de La Ciotat et du site naval sur le site de la Ville rubrique EN DIRECT ou sur l'application !

On en parle dans la presse par ici ! > VIDÉO Le chantier naval de La Ciotat garde le cap sur la compétitivité.

Un chantier naval "modèle"

Le projet de réindustrialisation des chantiers navals, qui prévoit la création d’un ascenseur de 4 300 tonnes et un village d’entreprises, intègre dans de grandes proportions la question environnementale.

La Société Publique Locale La Ciotat Shipyards, qui figure aujourd’hui parmi les leaders mondiaux dans le secteur du refit et de la réparation de yachts, n’a de cesse de développer le site des chantiers navals. De grands projets sont en cours parmi lesquels un nouvel ascenseur à bateaux de 4300 tonnes, prévu pour 2022, un village d’entreprises dédié au yachting dont les premiers bâtiments seront livrés cette année, et enfin la réhabilitation de la grande nef métallique, élément emblématique des chantiers navals depuis les années 1940. Ces perspectives de développement, avec 800 emplois à la clé sur le territoire, placent la question environnementale au rang de priorité. En effet, le projet pensé par La Ciotat Shipyards se veut «modèle» et conforme à sa stratégie de développement : «C’est un projet économiquement viable, intégrant toutes les dimensions du développement durable : sociales, économiques et environnementales, indique Jean-Yves Saussol, directeur général de La Ciotat Shipyards. Il s’agira même d’améliorer l’environnement, notamment par la dépollution d’une friche vieille de près de cent ans».

Respect de la faune et de la flore

Ainsi, il est prévu un système de drainage et traitement des eaux pluviales. Ensuite le projet sera l’occasion d’évacuer plus de 3600 m3 de sédiments pollués. D’autre part, pour éviter tout risque de mouillage sauvage dans la baie de La Ciotat, La Ciotat Shipyards s’engage à réactiver pour ses clients les deux mouillages historiques Ciotat 1 et 2. Enfin, une nurserie à poissons sera installée le long des 250 mètres de quai pour favoriser la reproduction des poissons et donc la biodiversité. D’une superficie totale de 600 m2, ce dispositif biomimétique créé par la société Seaboost sera la plus grande du genre au monde en zone portuaire.

Un chantier à faible nuisance

Respectant la charte de «chantier à faible nuisance» de la DREAL PACA et grâce à la réutilisation de 98% des matériaux terrassés, les mouvements de camions seront réduits à 3/4 camions par jour au lieu de la trentaine qui auraient été nécessaires sans ces mesures d’optimisation. Le chantier sera également équipé d’un système anti poussière extrêmement développé, barrages filtrants MES anti-pollution et de bâches antibruit. «Les mesures d’usage ont toutes été doublées, avec une attention particulière accordée à la protection du milieu marin», assure Jean-Yves Saussol. Par exemple, les cétacés évoluant dans la baie de La Ciotat, des dauphins pour la plupart, seront protégés du bruit par 4 rideaux à bulles, divisant par deux la transmission des ondes acoustiques. Enfin, un système de surveillance global, sous-marin et en surface, veillera toute la durée des travaux à ce que tout se déroule comme prévu.

Faites le lien ...