Le Parc national des Calanques va rénover la «villa Michel-Simon» pour en faire «une porte d’entrée du Parc des Calanques». L’organisme y prendra ses quartiers à l’horizon 2021 et contribuera à mettre en valeur les richesses de ce magnifique site naturel, tout en préservant la mémoire de l’acteur.

La Villa Michel-Simon va devenir la "Maison du Parc national" à l'horizon 2020

Située à l’entrée des calanques, sur les hauteurs, en contrebas du sémaphore, une  bastide  du  18e  siècle  entourée  d’un parc de douze hectares domine la mer. C’était le havre de paix de Michel Simon, célèbre acteur français du 20e siècle (1895-1975),  qui  en  avait  fait  l’acquisition  en  1946.  La  villa  resta  abandonnée  pendant  plusieurs  années  avant  que  l’une  des  deux  petites  filles  de  l’acteur,  Maïa, ne décide de l’habiter, puis de la vendre lors du  décès  de  leur  père,  en  1982.  La  municipalité  s’en  porte  alors  acquéreuse  et  réalise  l’achat  en  1991,  les  petites  filles  de  Michel  Simon  préférant  lui  céder  leur  bien,  par  souci  de  mémoire,  plutôt  qu’à un promoteur privé. Menacée de disparition, la  maison  de  l’acteur  est  désormais  «sauvée»,  la  municipalité  ayant  transféré  la  gestion  de  cette  propriété  via  un  bail  emphytéotique  de  99  ans  au  Parc  national  des  Calanques,  qui  va  prendre  en  charge sa rénovation, dont les coûts sont évalués à 700 000 euros.

La porte d’entrée du Parc des Calanques

Une fois la rénovation des lieux achevée, la villa Michel-Simon pourra entamer sa deuxième vie pour devenir, à l’horizon 2021, la «Maison du Parc National». Tout en honorant la mémoire de l’acteur, selon les vœux de la famille, de la Ville de La Ciotat et de l’association des amis de Michel Simon, la bâtisse sera un «lieu ressource» dédié à l’accueil des visiteurs afin de les informer et de les sensibiliser sur les richesses des Calanques. «Ce lieu constituera une porte d’entrée digne de ce nom, indique le Maire de La Ciotat. Le public pourra y trouver des informations sur le Parc des Calanques, sa biodiversité ou encore les chemins de randonnée accessibles». Une plateforme de stationnement sera créée et le public sera informé par des écogardes et des médiateurs. Des animations, conférences et projections en plein air sont d’ores et déjà envisagées avec pour objectif de préserver et de valoriser la richesse culturelle de la Méditerranée Provençale.

Faites le lien ...